Fusillade de la Roseraie. C’est devant la cour d’Assises du Maine-et-Loire que comparaissent les deux accusés de la fusillade qui s’était produite en mars 2008 dans le quartier angevin de la Roseraie. Un coup de feu lié à une histoire d’argent. Une version que conteste le policier coordonateur des investigations « Les stups, ça me semble être la raison la plus probable de cette fusillade. Plus que cette histoire de voiture ».

Source


Il a longtemps nié… Place aux aveux. Sans dénoncer ses complices, Loïc Puizon a reconnu sa participation au braquage de la bijouterie « Tag Heuer » de Genève. Il comparait devant les Jeux de roulette Assises du Rhône, mais l’homme risque gros. Les faits pour lesquels il est jugé se sont produits moins d’un an après sa libération conditionnelle. Il avait écopé de 8 ans de réclusion pour le braquage d’un autre magasin en 2002.

Source

Une nourrice sur le banc des accusés. Jaswinder Singh, 24 ans, comparaît devant la cour d »assises de Pontoise pour violences sur mineur de 15 ans ayant entraîné la mort sans intention de la donner et pour violences volontaires sur mineur de 15 ans. Cette dernière est accusée d »avoir causé la mort d »un enfant de 14 mois dont elle avait la garde et d »avoir maltraité la sœur ainée agée de deux ans et demi. La nourrice encourt 20 ans de prison.

Source

Un dénouement proche. Il avait été condamné à trente ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’un gendarme, le ferrailleur est jugé en appel à Reims. Le militaire avait été percuté en 2007 lors d’un contrôle routier.

Source

Johanna Amselem

Rédactrice en Chef de INTIME CONVICTION

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.