AP

Une journaliste américaine détenue en Iran depuis janvier et accusée d’espionnage a été jugée lundi à huis clos et le verdit est attendu d’ici quelques semaines, a indiqué mardi le ministère iranien de la Justice.

Roxana Saberi, Américano-iranienne de 31 ans, a été arrêtée en janvier et initialement accusée de travailler sans accréditation de presse valable. Mais un juge iranien a retenu la semaine dernière une accusation d’espionnage pour le compte des Etats-Unis.

« Hier, la première séance du procès s’est tenue. Elle a présenté ses derniers arguments de défense », a indiqué mardi Ali Reza Jamshidi, porte-parole du ministère de la Justice. « Le tribunal rendra son verdict dans deux à trois semaines ».

Roxana Saberi vit depuis six ans en Iran, où elle travaille pour divers médias, dont la BBC britannique ou la radio publique américaine NPR.

Le gouvernement américain a tenté d’obtenir sa libération, mais les charges retenues contre elle et la tenue de son procès représentent un échec pour l’administration Obama, notamment alors que Washington a fait part de sa volonté de dialoguer avec Téhéran après des années d’absence de relations diplomatiques. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.