AFP

Le dissident chinois Huang Qi, arrêté après ses critiques contre les autorités à la suite du tremblement de terre au Sichuan (sud-ouest), a comparu mercredi pour « possession illégale de secrets d’Etat », mais le tribunal a placé son verdict en délibéré, a déclaré son avocat.

Huang Qi, 46 ans, a plaidé non coupable lors d’une audience qui a duré trois heures dans la capitale provinciale du Sichuan, Chengdu, a expliqué à l’AFP Mo Shaoping, joint par téléphone.

« Pendant le procès, Huang Qi a totalement nié les accusations portées à son encontre », a-t-il dit. Ce dernier a indiqué avoir demandé le non-lieu pour son client. « Je pense que les secrets d’Etat qui sont invoqués à son encontre n’en sont pas », a-t-il estimé.

L’avocat a refusé de préciser la teneur de ces secrets d’Etat, soulignant cependant qu’ils n’avaient rien à voir avec le tremblement de terre de 2008. Huang Qi avait été interpellé en juin 2008 à Chengdu après avoir commencé à soutenir des parents d’enfants morts en mai dans les écoles du Sichuan lors du tremblement de terre et qui demandaient des comptes au gouvernement.

Pour sa famille, son incarcération s’explique par cet engagement. Le tribunal a déclaré que le verdict serait annoncé ultérieurement, sans donner de date, selon M. Mo. Sa femme, Zeng Li, a déclaré à l’AFP que la famille de Huang Qi n’avait pas pu assister au procès.

« Je n’ai pas été autorisée à le voir depuis son arrestation », a-t-elle affirmé, expliquant que la justice avait refusé que Huang Qi puisse voir son père de 78 ans, qui est atteint d’un cancer au poumon.

Près de 7.000 établissements scolaires s’étaient effondrés lors du séisme du 12 mai 2008, alors que les bâtiments officiels voisins étaient restés debout.

Des parents avaient vivement dénoncé la corruption des responsables locaux, à l’origine, selon eux, de la mauvaise qualité des bâtiments.

Selon Amnesty International, le militant chinois encourt jusqu’à trois ans de prison.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.