10 août 2009 à 13 h 54

La directrice de HRW pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Sarah Leah Whitson
Photo: AFP/Ebrahim Aadawi

La directrice de HRW pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Sarah Leah Whitson

L’organisation de défense des droits de la personne Human Rights Watch publie un rapport accablant sur l’Arabie saoudite.

Selon le document, les autorités saoudiennes ont arrêté des milliers de personnes soupçonnées de terrorisme, mais sans les inculper.

Selon l’ONG, les autorités ont ignoré parfois des décisions de justice ordonnant de libérer les suspects.

« Depuis des années, la réponse de l’Arabie saoudite au terrorisme a été d’enfermer des milliers de suspects et de jeter la clé », affirme l’ONG, qui indique que la plupart des détenus n’ont pas accès à des avocats.

Même si le nombre des détenus n’est pas connu avec exactitude, l’ONG estime que plus de 9000 personnes auraient été arrêtées, dont de 2000 à 4000 seraient encore détenus.

Par ailleurs, Human Rights Watch affirme que parmi les détenus figurent des étrangers et des militants démocrates.

Le rôle déterminant des conseillers religieux

L’ONG affirme que le ministère de l’Intérieur saoudien met à la disposition des détenus des conseillers religieux. La libération des détenus passe, entre autres, par l’approbation de ces conseillers religieux et non par un juge.

En juillet, le ministre saoudien de la Justice a indiqué que près de 300 Saoudiens et 41 étrangers ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 30 ans de prison lors des premiers procès impliquant des membres d’Al-Qaïda. Reuters a appris « de source autorisée » qu’une personne a été condamnée à mort.

Après la vague d’attentats (2003-2006), les services de sécurité, aidés par des experts étrangers, ont réussi à mettre un terme à l’essentiel des violences. Le dernier attentat majeur au royaume wahhabite remonte à 2006.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a refusé de commenter le rapport de l’ONG, assurant que le gouvernement entendait d’abord l’étudier minutieusement.

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Reuters

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.