23.07.2009 | The Nation

Le 22 juillet, la Cour suprême pakistanaise a mis en demeure l’ex-président Musharraf (2001-2008) de s’expliquer sur sa décision, prise le 3 novembre 2007, de démettre plusieurs douzaines de juges parmi lesquels Muhammad Iftikhar Chaudhry, président de la Cour suprême. Le quotidien de Karachi doute que l’ancien homme fort du régime, désormais installé à Londres, vienne s’expliquer en personne. La suspension de Chaudhry avait suscité une vague de manifestations dans le pays et entamé la popularité de Musharraf.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.