LONDRES (Reuters) — Trois musulmans britanniques ont plaidé coupables d’avoir projeté des attentats à l’explosif dans le cadre d’un complot qui, selon l’accusation, visait notamment à placer des bombes liquides dans des avions pour les faire sauter en vol.

Ces trois hommes et deux autres ont aussi plaidé coupables de complot contre l’ordre public par la diffusion de vidéos montrant des attentats-suicide.
Ceux qui ont ainsi reconnu leur rôle sont au nombre de huit hommes jugés dans l’affaire dite de l’aéroport d’Heathrow, dont la découverte en août 2006 a suscité de nouvelles restrictions au transport de liquides sur les vols internationaux.
Le jury doit encore déterminer si les cinq hommes qui ont reconnu leur culpabilité et les trois autres sont par surcroît coupables d’avoir projeté de tuer des milliers de personnes en perpétrant les attentats sur des avions de ligne en partance pour l’Amérique du Nord.
Tout en reconnaissant avoir pu envisager de déclencher des explosions, certains des accusés affirment n’avoir jamais eu l’intention d’attaquer des avions ni de tuer des gens.
Selon le chef présumé du complot, Abdulla Ahmed Ali, ils auraient prévu de provoquer une explosion en forme de canular — peut-être au Parlement britannique — pour attirer l’attention publique sur un documentaire qu’ils comptaient réaliser afin de critiquer les politiques extérieures américaine et britannique.
«Nous n’avons jamais eu l’intention de tuer ni de blesser qui que ce soit», affirmait Ali au tribunal le mois dernier, à l’ouverture du procès. «Nous voulions quelque chose qui ne fasse pas seulement ’boum’ et puisse être pris au sérieux».
Les aveux de culpabilité sont intervenus dans la phase finale du procès en cours devant la Cour d’assises londonienne de Woolwich, qui a débuté il y a six semaines et devrait s’achever la semaine prochaine.

Source: La Presse

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.