Céline Lesage va répondre de six infanticides devant les assises de la Manche

AP

Céline Lesage, une mère de famille de 39 ans soupçonnée de six infanticides commis entre août 2000 à septembre 2007 à Valognes (Manche), va comparaître à partir de lundi et pour quatre jours devant la cour d’assises de la Manche pour homicides volontaires aggravés. Pour ces faits, elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 18 ans.

Cette mère d’un petit garçon aujourd’hui âgé de 14 ans avait été mise en examen et écrouée le 18 octobre 2007. Deux jours plus tôt, attiré par une mauvaise odeur provenant de la cave de l’immeuble où habitaient la jeune femme et son compagnon de l’époque, ce dernier avait découvert les corps des six nouveaux-nés enfermés dans des sacs-poubelles.

Lors de sa garde à vue, Céline Lesage avait reconnu les faits en expliquant aux enquêteurs qu’elle avait étouffé quatre de ses nouveaux-nés en plaquant sa main contre leur visage pour les empêcher de respirer et étranglé avec une cordelette les deux autres.

Après cela, elle avait expliqué aux gendarmes qu’elle avait à chaque fois enfermé les corps et un linge sale taché de sang dans un sac plastique. Parmi les six nouveaux-nés tués, un seul était le fils de son compagnon de l’époque. Le père des cinq autres était un ancien compagnon.

Céline Lesage, décrite comme une femme discrète et effacée avec ses longs cheveux noirs et ses petites lunettes, « ne conteste pas les faits », selon son avocate, Me Véronique Carré, « mais elle ne les explique pas non plus ». De nombreux experts devraient se succéder à la barre pour tenter d’éclairer les jurés de la cour d’assises à Coutances. AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.