L’un des ressortissants lituaniens accusés d’avoir volé des moteurs dans un chantier naval demande sa remise en liberté. Il nie les faits depuis le début.

L‘affaire avait fait grand bruit à Tréguier au mois de février dernier. Trois ressortissants lituaniens avaient été arrêtés à Tréguier et Langoat après un vol de moteurs de bateau dans un chantier naval. Les gendarmes avaient déployé de gros moyens pour arrêter les hommes qu’ils soupçonnaient d’être membre d’un trafic international. En guise de trafiquant, c’est un colosse blond au visage d’enfant qui s’est présenté hier matin devant la chambre de l’instruction à Rennes. Il demande sa remise en liberté car il nie les faits depuis le début. On reproche aux trois hommes d’avoir commis les vols de Tréguier, mais aussi d’être les auteurs d’une tentative de vol de moteur, la veille, sur un chantier de Paimpol. Le jeune homme continue à nier sa responsabilité. Il se serait laissé entraîner par ses camarades. Quand il est venu en France, il ne savait pas qu’il y aurait des vols, c’est en arrivant qu’il l’a appris, explique-t-il par l’intermédiaire de son interprète. Lui, est venu pour faire du tourisme. «Pourquoi a-t-on retrouvé l’empreinte de ses chaussures sur les lieux?, se demande le président. Pourquoi le signal de votre portable a-t-il été intercepté par des bornes de téléphonie aux alentours de Paimpol, le jour des faits?».

L’homme ne donne pas vraiment d’explications

Son avocat ajoute que les preuves matérielles sont un peu justes pour inculper son client. «Une empreinte de chaussures que portent des centaines de personnes, ce n’est pas très concluant», remarque MePineau. Pour lui, la détention du jeune homme est «déraisonnable». L’avocat pense que son client ne sera pas jugé, faute de preuves, devant une cour d’assises pour vol en bande organisée mais devant le tribunal correctionnel, pour vol en réunion. «Je ne vois pas pourquoi les ressortissants européens sont toujours traités plus mal que les Français, ajoute l’avocat. Mon client présente toutes les garanties de représentation dans son pays. Il a une famille, un travail et aucun casier judiciaire, il n’y a aucune raison qu’il reste en prison». La cour rend son jugement ce matin, quant au maintien en détention du jeune Lituanien.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.