TPIY: l'ouverture du procès de Radovan Karadzic est proche

AP | 20.08.2009 | 12:46

Le juge Iain Bonomy chargé de la préparation du procès de Radovan Karadzic devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) a annoncé jeudi que la tenue de ce procès était proche.

L’ancien chef des Serbes de Bosnie doit répondre de 11 chefs d’accusation de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre pour son rôle dans les exactions commises durant la guerre en Bosnie, qui a fait plus de 100.000 morts. L’ancien chef bosno-serbe, arrêté en juillet dernier après 13 années de cavale, est notamment accusé d’avoir orchestré le massacre de 8.000 musulmans à Srebrenica en 1995. Il risque la prison à vie.

La recommandation faite par le juge Bonomy au président du TPIY Patrick Robinson est importante pour la fixation de la date du début de ce procès. Au cours de cette audience, Bonomy a demandé au ministère public de limiter le nombre de ses témoins et documents à charge. Il a également conseillé à Karadzic de préparer sa défense et de ne pas s’attendre à une relaxe.

Le 29 avril dernier, le juge Bonomy avait rejeté des recours déposés par Radovan Karadzic, et affirmé que le TPIY était compétent pour juger l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie pour génocide et crimes contre l’humanité.

Le 4 juin, le juge Patrick Robinson avait de son côté déclaré aux Nations unies que le procès de Karadzic s’ouvrirait à la fin août et durerait vraisemblablement plus de deux ans.

Robinson avait rappelé qu’il s’agirait là du dernier procès du TPIY, à moins que l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, et l’ancien chef de la « république serbe de Krajina » en Croatie Goran Hadzic, en fuite, ne soient arrêtés. AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.