Le Dr Cosculluela acquitté en appel

AP Eric Moreau

Surprise au procès du Dr Daniel Cosculluela. Ce psychiatre accusé du viol de quatre de ses patientes a été acquitté vendredi soir par la cour d’appel de la Gironde, a-t-on appris de source judiciaire.

L’avocat général Jean-Luc Gadaud avait requis jeudi soir 15 ans de réclusion criminelle et l’interdiction d’exercer sa profession. Lors de son procès en première instance en juillet 2009 devant les assises de la Dordogne, le praticien avait écopé de 12 ans de réclusion.

Le verdict a été accueilli par des applaudissements du côté des soutiens du médecin et des cris du côté de la partie civile.

Accusé du viol de quatre de ses anciennes patientes entre 1989 et 1996, le Dr Cosculluela n’a cessé de parler d’un « complot ». Si le psychiatre avait nié lors du premier procès avoir eu des relations sexuelles, ses avocats ont plaidé vendredi sur le fait que « dans l’hypothèse où y a eu relations sexuelles, cela ne signifie pas viol ».

« Les jurés ont répondu clairement que mon client ne pouvait pas être poursuivi pour viol », a commenté Me Benoît Ducos-Ader, l’avocat du médecin. « C’est l’épilogue d’un combat de 15 ans qui s’était achevé en première instance par une condamnation de 12 ans à la suite d’une instruction essentiellement à charge », a-t-il dit à l’Associated Press.

Du côté de la partie civile, les réactions ont été vives lors du prononcé du verdict, comme l’a noté Me Daniel Lalanne, avocat de Mireille Lasserre, la première patiente à avoir déposé plainte contre le praticien. « Ma cliente et l’ensemble des plaignantes sont effondrées ». Pour Maître Isabelle Steyer, du collectif contre le viol, partie civile dans cette affaire « ce jugement démontre à quel point le sujet n’est pas encore intégré dans l’esprit des citoyens ». Pour l’avocate, qui note que « plusieurs psychiatres ont été condamnés » ces dernières années dans de pareilles affaires, « il faut soulever la question du consentement d’une personne sous anxiolytiques ». Une nouvelle plainte contre le Dr Cosculluela, évoquée lors de l’audience de ces derniers jours, devrait être instruite à Périgueux. AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.