Cours d’assises de la Corrèze (19), 2011

Accusé de viols, il est acquitté après huit mois et demi en détention

La première affaire jugée à huis clos par la cour d’assises de la Corrèze s’est conclue, hier à Tulle, par un acquittement.

Un homme de 47 ans, originaire de moyenne Corrèze, était accusé de viols commis par ascendant sur sa fille âgée à l’époque de 15 ans. Avant de comparaître devant la cour d’assises de la Corrèze, il a passé huit mois et demi en détention.

Hier, l’avocate générale, Émilie Abrantes a requis une peine de dix ans de réclusion criminelle. Mais, elle n’a pas été suivie par la cour d’assises.

« Lors du procès, il est apparu qu’il y avait beaucoup de lacunes sérieuses dans ce dossier. Vu les règles applicables, il fallait avoir une intime conviction. Manifestement, le doute a bénéficié à mon client », a commenté Me Mélanie Cousin, qui a défendu l’accusé, sorti en homme libre avec son deuxième avocat Me Martine Gout.

 

SOURCE

2 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.