La justice égyptienne autorise l'exportation de gaz vers Israël

La nouvelle décision de justice provoque la colère des militants de la société civile et de l’opposition qui veulent stopper les exportations de gaz vers Israël.

AFP / Cris Bouroncle
Par RFI

La Haute cour administrative égyptienne a donné samedi 27 février son feu vert à l’exportation de gaz égyptien à Israël, annulant un précédent verdict interdisant ces exportations.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Le jugement de la Haute cour administrative est sans appel. L’exportation de gaz à Israël ne peut pas faire l’objet d’une procédure judiciaire, car cela relève de la souveraineté de l’Etat et de la sécurité nationale.

La cour administrative avait décidé en novembre 2008 l’arrêt des exportations de gaz égyptien à Israël. Le gouvernement avait fait appel devant la juridiction supérieure. En 2005, des sociétés égyptienne et israélienne avaient signé un accord en vertu duquel Le Caire exporterait annuellement à Tel-Aviv 1,7 milliard de mètres cubes de gaz.
L’accord, qui porte sur une période de vingt ans, a commencé à être effectif en novembre 2008 quand les premières livraisons ont eu lieu.

Cette victoire du gouvernent ne désespère pas les opposants. Certains examinent un recours devant la Cour constitutionnelle sur la base de la non soumission de l’accord au Parlement. D’autres espèrent que la demande de révision des contrats par la Haute cour administrative permettra de bloquer les exportations sur une base purement économique. Le gaz égyptien serait tout simplement bradé.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.