Un député UMP a été condamné vendredi à 700 euros d’amende avec sursis pour avoir traité un magistrat de « gaucho de merde », apprend-on auprès du parquet du tribunal correctionnel de Montbéliard.

Damien Meslot, élu du Territoire de Belfort, a décidé de faire appel, dénonçant une sanction relevant de « l’esprit de corps ».

« Vous savez que le climat est très particulier à Belfort. Ce procureur qui a été nommé par l’Ancien régime, en est à la quatrième plainte à mon encontre », a-t-il déclaré à Reuters.

A l’audience où il était jugé pour « outrage à magistrat », il avait seulement reconnu avoir évoqué un « procureur de gauche ».

L’interjection avait été prononcée face à un policier venu dans sa permanence apporter une convocation du parquet concernant un autre élu.

En froid avec la magistrature de Belfort depuis sa mise en examen dans un dossier électoral, il aurait alors traité le procureur Bernard Lebeau de « gaucho de merde ».

Le tribunal de Montbéliard a accordé au magistrat l’euro symbolique de dommage et intérêt qu’il réclamait.

Damien Meslot, qui est cadre bancaire, a été réélu le 17 juin 2007 député de la première circonscription du Territoire-de-Belfort.

Il avait été élu député pour la première fois en juin 2002 en battant le député sortant, le socialiste Raymond Forni.

Gilbert Reilhac, avec la contribution d’Emile Picy, édité par Yves Clarisse

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.