Le tribunal correctionnel de Saint-Omer a condamné, mardi un entrepreneur Henri Caron à un an de prison ferme pour travail dissimulé. Le prévenu avait déjà été condamné auparavant pour des faits similaires.

Henri Caron, 46 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Omer pour avoir exercé des activités de terrassement et d’assainissement sans les déclarer auprès des administrations. des faits commis à Aire-sur-la-Lys, Licques et Colembert.

Le prévenu avait déjà été condamné pour des faits similaires par le tribunal de Béthune en 2005.

Henri Caron avait créé sa société en Belgique car il lui était interdit d’en gérer une en France. Après avoir encaissé des acomptes de ses clients, il prétendait être en phase terminale d’un cancer pour ne pas réaliser les travaux. De plus, cet entrepreneur employait un salarié sans contrat de travail.

Dommages et intérêts

Le tribunal l’a condamné à deux ans de prison dont un avec sursis et mise à l’épreuve durant deux ans.

Il devra verser 4 150 euros de dommages et intérêts à ses victimes. De plus, il lui est interdit de gérer une entreprise pendant cinq ans. •

Voix du Nord

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.