La SNCF comparaît mardi pour homicide involontaire après la mort d’une américaine de 22 ans happée par un train à Hendaye à l’été 2002.
Le 7 juillet 2002, Dana Staller, 22 ans, en vacances avec sa soeur dans le Pays Basque, était décédée après avoir été happée par un train, en gare d’Hendaye-Plage. La victime, originaire de Californie, voyageait elle-même en train et était arrivée à destination, à Hendaye. Mais au lieu de descendre du côté du quai, elle est descendue du côté des voies au moment où un autre convoi passait. La jeune touriste était décédée lors de l’intervention des secours.

Ce décès avait provoqué un mouvement de grève chez les cheminots, à l’appel de la CGT. Ils protestaient contre l’absence de mesures de sécurité, d’infrastructures telles que des passerelles ou des tunnels, et le manque de personnel dans cette gare. En juin 1998, une lycéenne de 17 ans avait déjà été écrasée par un train dans cette même gare, ce qui vaut cette fois à la SNCF d’être poursuivie en tant que personne morale pour homicide involontaire en récidive.

——————————————————————–

Lourde amende requise contre la SNCF
*
Une amende de 300.000 euros pour « homicide involontaire » a été requise mardi contre la compagnie ferroviaire pour la mort d’une voyageuse.
*
La SNCF nie toute responsabilité : selon elle, « il appartient aux voyageurs de vérifier qu’ils descendent bien du côté du quai en regardant à travers la vitre de la portière ».

– le 05/05/2009 – 18h50

Même si la SNCF s’est refusée mardi à reconnaître une quelconque responsabilité dans l’accident qui, le 7 juillet 2002, avait coûté la vie à une jeune touriste américaine en gare d’Hendaye-Plage, ses dénégations n’ont pas empêché le ministère public de requérir sa condamnation à une amende de 300.000 euros pour « homicide involontaire ».

En vacances dans le Pays Basque avec sa soeur, Danna Staller, 25 ans, était descendue côté voies, et non côté quai, alors qu’un autre train entrait en gare. Elle avait alors été happée par le convoi. Dans un témoignage poignant, sa soeur cadette a raconté mardi devant le tribunal correctionnel de Paris comment la portière côté voie s’était ouverte immédiatement quand Danna avait pressé le bouton. Selon elle l’accident aurait été évité si elle avait été verrouillée. Présente en nombre, la famille Staller, originaire de Californie, a également déploré l’absence de signalétique dans le train et d’annonce au micro signalant le côté de la descente.

Une gare à la dangerosité reconnue

Autre point soulevée par l’accusation : la dangerosité de la gare d’Hendaye-Plage, « en courbe », qui réduit la visibilité des voyageurs. La dangerosité de cette gare était d’ailleurs dénoncée de longue date par les syndicats. En juin 1998, une lycéenne de 17 ans y avait déjà été écrasée en traversant les voies. Le décès de Danna Staller, 4 ans après cet accident mortel, avait alors provoqué un mouvement de grève chez les cheminots. La CGT réclamait du personnel supplémentaire, ainsi que la construction d’une passerelle pour traverser les voies.

Déjà condamnée dans d’autres accidents voyageurs pour « homicide involontaire », la société de chemin de fer était jugée mardi « en récidive ». Le procureur Henry Guyomar a d’ailleurs regretté qu’entre 1996 et 2002, la SNCF ait eu à déplorer 7 décès lors de descentes à contre-voie.

Pour Me Michel Bertin « il n’y a pourtant, à l’évidence, aucune faute pénale commise par la SNCF ». L’entreprise ferroviaire, qui à ce jour revendique plus d’un milliard de passagers, assure qu’aucune règle de sécurité n’a été violée et que « seules la précipitation et l’inexpérience de Melle Staller sont à l’origine de son accident ». De l’avis de la SNCF « il appartient en effet aux voyageurs de vérifier qu’ils descendent bien du côté du quai en regardant à travers la vitre de la portière ».

Le jugement devrait être mis en délibéré.

D’après agence

1 réponse
  1. barreiro
    barreiro dit :

    Mon frère est mort dans les mêmes circonstances le 18/09/2011 en gare du Cannet et la SNCF est toujours protégé par l’état…vive la France.Les homicides restent impunis pas de coupables.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.