PARIS (AFP) — Le procès en diffamation intenté par Julien Dray au journal Le Monde devant le tribunal correctionnel de Paris a été renvoyé jeudi au 22 octobre, l’un des deux avocats du député socialiste de l’Essonne, Me Léon-Lef Forster, ne pouvant être présent à l’audience.

Julien Dray était absent ce jeudi devant la 17e chambre. En revanche, il devrait assister mercredi après-midi au procès qu’il a intenté au quotidien Libération. Pour sa défense, le journal devrait faire citer une dizaine de témoins.

Le député de l’Essonne a engagé un troisième procès en diffamation, celui-ci contre l’hebdomadaire Le Point. Il se tiendra le 6 juillet, toujours devant les magistrats parisiens de la 17e chambre correctionnelle.

M. Dray conteste des articles parus en décembre 2008 et janvier 2009 concernant l’enquête préliminaire qui le vise.

Le parquet de Paris a ouvert le 10 décembre une enquête préliminaire pour abus de confiance, visant notamment Julien Dray, dont les comptes bancaires présentent, selon la cellule antiblanchiment du ministère des Finances, Tracfin, des mouvements de fonds suspects.

Le 27 avril, le député a déjà gagné un procès, au civil, contre L’Est républicain pour « atteinte à la vie privée », après la publication par le quotidien en janvier d’un rapport de Tracfin sur son train de vie. Le journal a été condamné à lui verser un euro de dommages et intérêts.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.