AFP

Un tribunal jordanien a commué en dix ans de prison la peine de mort prononcée contre un homme de 21 ans pour avoir tué sa soeur parce qu’elle parlait fréquemment sur son téléphone portable, a-t-on appris de source judiciaire.

« L’homme, arrêté peu après son crime, était passé aux aveux, affirmant avoir poignardé sa soeur, qui avait la quarantaine, parce qu’elle parlait trop souvent sur son téléphone portable, ce qui rendait son attitude suspecte à ses yeux », a déclaré la source judiciaire à l’AFP. « Il a été condamné à mort pour assassinat mais le tribunal a réduit la sentence dimanche après que la famille a décidé de ne pas faire valoir ses droits légaux », a-t-on ajouté de même source.

Le meurtre a eu lieu à Jabal Akhdar, un quartier du centre d’Amman, en 2007.
Entre 15 et 20 femmes sont tuées en Jordanie tous les ans, au nom de « l’honneur » bafoué de la famille.

En dépit des appels des militants des droits de l’Homme, le Parlement a refusé par deux fois de réformer le code pénal pour aggraver les peines encourues par les auteurs de ce genre de crime.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.