AP | 23.11.2009 | 11:59

Un tribunal chinois a condamné à trois ans de prison un dissident qui avait critiqué la gestion gouvernementale du séisme de 2008, qui avait causé la mort de 90.000 personnes.

Huang Qi a été condamné de détention illégale de secrets d’Etat par le tribunal du district de Wuhou, à Chengdu, a annoncé sa femme Zeng. Elle n’a pas pu donner de précisions sur le chef d’accusation, régulièrement utilisé par le régime communiste pour tenter d’étouffer toute opposition et emprisonner les dissidents.

Huang Qi a déjà été condamné en juin 2008, pour avoir mis en ligne des articles sur son site critiquant la mauvaise gestion du gouvernement après le terrible séisme de mai 2008, qui avait frappé la province du Sichuan. Huang s’était également exprimé dans les médias étrangers sur les critiques des parents dont les enfants sont morts dans des écoles construites mal-construites. Des accusations rejetées par le gouvernement chinois.

Il avait été emprisonné à cinq de prison pour subversion à cause d’articles sur son site depuis sa libération en 2005, comme l’aide aux familles des victimes de la répression de Tiannanmen, ou les conflits entre des paysans et l’Etat. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.