(AFP) 

NEW YORK — Un grand jury fédéral étudie à New York les éléments à charge contre le cerveau présumé des attentats du 11-Septembre et ses co-accusés afin de les renvoyer devant un tribunal de droit commun, a rapporté mercredi la chaîne NBC.

Ce jury, composé de citoyens new-yorkais, doit aussi entendre des témoins avant de décider si les cinq hommes, actuellement détenus à Guantanamo, peuvent être inculpés et jugés, à quelques centaines de mètres seulement du théâtre des événements tragiques de 2001, conformément à la demande de l’administration Obama.

Les réunions et travaux des grands jurys se tiennent toujours à huis clos aux Etats-Unis et le bureau du procureur fédéral à New York s’est refusé à commenter les informations de NBC, qui ne cite pas sa source.

Les procureurs ont d’ores et déjà indiqué qu’ils entendaient requérir la peine de mort à l’encontre du cerveau autoproclamé des attentats qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis, Khaled Cheikh Mohammed (« KSM » selon ses initiales anglaises), et de ses co-accusés Ramzi ben al-Shaiba, Ali Abd al-Aziz Ali, Wallid ben Attash et Mustapha al-Hawsawi.

Pour le président Barack Obama et son ministre de la Justice Eric Holder un procès devant un tribunal de droit commun permettrait de mettre un terme aux abus commis sous l’administration de George W. Bush dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme ».

Certains estiment au contraire que les accusés de terrorisme devraient être jugés devant des tribunaux militaires d’exception.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.