vendredi 17 juillet 2009 – Par Notre Voie Taille des caractères

Les neuf accusés dans l’affaire relative au drame survenu le 29 mars 2009, au stade Félix Houphouët-Boigny seront situés sur leur sort ce matin au niveau du parquet. En effet, après trois jours de débats et d’interrogatoire à la barre et une pause de deux jours, c’est ce matin que le procureur de la République, Diakité Mamadou, va prendre ses réquisitions contre les prévenus qui, faut-il le préciser, comparaissent en citation directe. Anzouan Kacou, président du comité d’organisation du match, Koné Ardjouma, directeur général par intérim de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Beugré Andoh, chef du département finances de la FIF, et autres seront-ils condamnés à des peines d’emprisonnement ferme ou remis en liberté par le procureur Diakité Mamadou ? En tout cas, tout se joue ce matin à partir des réquisitions du chef du parquet pour ce procès dont tout le monde attend le dénouement.

Après les argumentations et les décisions du procureur de la République, les avocats de la défense prendront le relais, au cours de cette audience, pour plaider. Nul doute que l’assistance aura droit à des débats palpitants et que la justice triomphera.

D. Kéï

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.