Edwige Alessandri : 10 ans pour le meurtre de son mari

AFP 20/02/2009 | Commentaires 3 |

Une ancienne gérante de supermarché âgée de 50 ans, Edwige Alessandri, a été condamnée à 10 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises d’appel du Rhône pour le meurtre de son mari en juillet 2000, dans le Vaucluse.

L’avocat général avait requis 15 ans de réclusion criminelle à l’encontre de l’accusée, qui avait été condamnée en première instance en 2006 par la cour d’assises du Vaucluse à 12 ans de prison et qui comparaissait libre à Lyon depuis le 9 février.

Mme Alessandri a été écrouée vendredi en fin d’après-midi à l’issue de son procès.
L’affaire remonte à la nuit du 16 au 17 juillet 2000 lorsque des secours, alertés par Mme Alessandri, découvraient le corps sans vie de son mari, Richard Alessandri, un gérant de supermarché touché d’une décharge de chevrotines, dans le lit conjugal, à leur domicile de Pernes-les-Fontaines (Vaucluse).

Mme Alessandri avait alors immédiatement émis l’hypothèse d’un crime commis par des cambrioleurs, mais son témoignage était en contradiction sur plusieurs points avec ceux de ses enfants, Yohann, 24 ans, et Brice, 19 ans, qui se trouvaient dans la maison ce soir-là.

En novembre 2000, Yohann avait accusé sa mère d’avoir tiré le coup de feu mortel puis d’avoir modifié la scène du crime, avant de se rétracter. Dans la foulée, l’accusée, placée en détention, avait été libérée le 12 novembre 2007.

Cette ancienne gérante de supermarché de 50 ans avait admis avoir eu des « relations tumultueuses » avec son époux.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.