NOUVELOBS.COM
La jeune femme, qui avait accouché dans les toilettes d’un avion puis abandonné son bébé dans la poubelle, a été reconnue coupable mais laissée en liberté, au motif qu’elle était déprimée.
Un tribunal néo-zélandais a reconnue coupable mais laissée libre, mercredi 8 avril, une jeune femme qui avait accouché dans les toilettes d’un avion puis abandonné son bébé dans la poubelle.
La police a en effet retiré ses poursuites pour agression contre le nouveau-né à l’encontre de Karolaine Maika, une ressortissante des îles Samoa âgé de 29 ans. Celle-ci a donc été inculpée mais laissée libre.
Le bébé a survécu, et a été découvert le 19 mars par des femmes de ménage dans la poubelle des toilettes peu après l’atterrissage d’un vol reliant les Samoa et Auckland.

Expulsion probable

Déjà mère d’une fillette, Karolaine Maika était venue travailler comme saisonnière en Nouvelle-Zélande. Alors qu’elle affirmait avoir égaré son passeport, des tâches de sang sur ses vêtements avaient éveillé la curiosité des personnels de l’aéroport d’Auckland.
La juge Heather Simpson a justifié une remise en liberté au motif que la prévenue ne pensait pas accoucher à bord de l’avion et qu’elle était déprimée.
La jeune femme avait dissimulé sa grossesse parce que l’enfant avait été conçu hors mariage et qu’elle pensait être rejetée par sa famille et son village aux Samoa, a indiqué la juge.
La mère et l’enfant seront probablement expulsés de Nouvelle-Zélande.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.