Oran

4 Une jeune femme se faisant passer pour une avocate a été débusquée et arrêtée jeudi dernier au siège même de la cour de justice d’Oran, apprend-on de source judiciaire.

La mise en cause qui circulait en robe noire, le vêtement de la profession, a été appréhendée après qu’il eut été établi que son nom ne figurait pas sur la liste des avocats inscrits au barreau d’Oran, signale-t-on de même source.

Contacté par l’APS, le bâtonnier d’Oran, Me Ouahrani Lahouari, a fait  savoir que la toge portée par l’intruse «appartient à une avocate authentique qui la lui avait prêtée en croyant avoir affaire à une véritable consoeur». Prétendant avoir oublié sa robe chez elle, la fausse avocate s’était  présentée à la vraie pour lui demander ce service en prétextant une audience urgente, le port de la toge étant dans ce cas obligatoire, a précisé Me Ouahrani.

Ainsi revêtue de l’habit professionnel, la pseudo-avocate avait en fait pour intention de faciliter son accès devant les services administratifs de la cour en vue de recueillir des informations sur un justiciable dont elle prétendait  assurer la défense, mais elle s’est trahie par «ses propos fort démarqués du jargon professionnel», a-t-il fait savoir. Une plainte pour «usurpation de fonction»a été immédiatement déposée par le bâtonnat à l’encontre de la jeune femme, a affirmé Me Ouahrani en signalant que son organisation entend également demander réparation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.