Faute de vin, quatre jeunes Roumains ont fait main basse sur du liquide, mardi, dans une cave de Fitou

Florin ne passera pas Noël en compagnie de ses deux jeunes enfants. Pas plus que Cristian auprès de sa petite fille de quelques mois à peine. Florin, 22 ans, et Cristian, 21 ans, passeront les fêtes de fin d’année derrière les barreaux ! En compagnie de deux comparses, un prénommé Florin également, 20 ans, et Mircea, tout juste 18 ans… Ils n’en ressortiront qu’une fois purgée la peine de trois mois de prison ferme à laquelle ils ont été condamnés, hier.
Les quatre Roumains demeurent tous en Espagne, à Valencia précisément. Ils ont été interpellés par les policiers, mardi, en fin de matinée, à Narbonne, alors qu’ils avaient volé la somme de 640 € quelques instants plus tôt, dans un caveau de dégustation, situé en bordure de l’ex-RN9, aux Cabanes-de-Fitou. Florin et Cristian, sans

doute accompagnés de Mircea, sont descendus d’une voiture aux vitres teintées de façon artisanale. Ils seraient entrés avec « l’intention d’acheter une ou deux bouteilles » . Mais, s’apercevant qu’il n’y avait qu’eux dans le caveau à ce moment-là, ils auraient cédé à la tentation et plongé leurs mains dans la caisse-enregistreuse pour en retirer 640 € en liquide.
Alertée par le bruit du tiroir-caisse, la propriétaire des lieux a vu au moins deux hommes prendre la fuite. L’un en survêtement blanc, un autre en pantalon rouge. Un témoin complétera le signalement par la description de la voiture, immatriculée en Espagne.
Les gendarmes auront la bonne idée d’alerter les policiers narbonnais, lesquels interpelleront la bande des quatre quelques instants plus tard.
A Valencia, ils exercent le métier d’ouvrier agricole en saison seulement, pour le ramassage des oranges… En Espagne, ils ont tous plus ou moins eu maille à partir avec la justice, selon les renseignements fournis par la Guardia Civil (faute de délai pour obtenir les casiers judiciaires). L’un est connu pour vol, l’autre pour cambriolage, le dernier pour rixe et dégradations… Florin a même été placé sous contrôle judiciaire pour affaire d’ordre sexuel. « On ne sait même pas s’il avait l’autorisation de quitter le territoire espagnol ? » Cependant, le procureur Bertrand Baboulène met les quatre « délinquants primaires » dans le même « sac ». Et requiert six mois de prison ferme pour chacun d’entre eux. Malgré les plaidoiries de Me Mandrou, persuadée que « la caisse-enregistreuse devait être ouverte, parce que les prévenus ne pouvaient pas connaître le processus d’ouverture » ; malgré les interrogations de Me Basset, se demandant si « un vol simple valait une peine d’emprisonnement ferme » , les prévenus passeront les fêtes de fin d’année et le début 2010 en prison.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.