Ordre des Avocats – Attaques systématiques contre la Justice

PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Rolly Mercia
Vendredi, 18 Décembre 2009 00:30
Les agissements de l’Ordre des Avocats, notamment de son Président, commencent à étonner plus d’un magistrat de la Capitale. En effet, après avoir initié un sit – in au Tribunal d’Anosy, pour dénoncer de soi – disant « entraves à la fonction des Avocats », voilà que ledit Ordre ne cesse d’aligner, sur les médias, des incriminations contre la Justice. Jusqu’à revendiquer le poste de Garde des Sceaux. Alors que, à côté, il ferme les yeux face à des actes illégaux, voire pénalement répréhensibles, perpétrés par certains de ses membres.
L’Ordre des Avocats, par le truchement de son Président, a récemment… crevé l’écran, au propre comme au figuré, pour revendiquer la libération immédiate de Maître Noro Rabemananjara, assurant la défense de Manandafy Rakotonirina. Ceci, en ayant harangué que l’accusation de celle – ci n’est que politique et que, de ce fait, elle devrait bénéficier du concept de l’ « impunité » disposé par les Accords de Maputo. Pis, ledit Ordre a proféré des menaces d’ « Ampamoaka » sur ce dossier pénal, au cas où la Justice fait résistance à sa demande. Une manière plutôt insolite, pour ne pas dire autre chose, de développer une… « plaidoirie ». Par la même occasion, ce Président des gens en toge noire et blanche a déclaré, urbi orbi, que « le poste de ministre de la Justice n’est guère l’apanage des magistrats seuls ». Ceci, pour apparemment attirer l’attention des quatre chefs de file des mouvances, quand Maputo et Addis – Abeba étaient encore en vogue, que lui et les siens existent et méritent de siéger à Faravohitra. En tout cas, ces derniers mois, l’Ordre des Avocats s’est érigé en vedette des médias avec, en outre, ce sit – in qu’il a mené devant le Palais de Justice à Anosy pour contrecarrer ce qu’il a qualifié d’ « entraves au bon fonctionnement des activités des Avocats » (sic).
Brebis à abattre
Pourtant, en face, certains des membres de cet Ordre pas comme les autres n’ont cessé de traîner des charges, toujours au propre comme au figuré, sans que ce dernier n’ait daigné lever le petit doigt pour les sanctionner. Il en fut de même pour cette Avocate qui était jetée en prison pour avoir été la… « compagne de cavale » de Mamodtaki. Idem pour l’autre Avocate qui a été prise en flagrant délit, par le Bianco, de corruption (avec une faramineuse enveloppe de 200 millions entre les mains) dans un bureau du fisc. Pis, celle – ci, après avoir été condamnée à 2 ans de prison en premier ressort et à… 5 ans en Appel, a bénéficié d’une liberté provisoire en attendant son verdict au niveau de la Cour de Cassation. Il en fut également de l’Avocat qui a été privé de constitution par le même Ordre, pour défendre les intérêts d’une société privée qui a été victime d’un chèque sans provision perpétré par un autre Avocat. Autant d’exemples qui laissent dévoiler que, comme en politique, l’Ordre des Avocats a également ses « Zanak’i Dada », c’est – à – dire intouchables. Au contraire d’autres qui, pour des broutilles (non – communication de documents aux collègues ou conclusions illisibles), ont été traînés par l’Ordre devant le Conseil de discipline et radiés du corps. Plus grave encore, bien que la Cour d’Appel (toutes Chambres réunies) ait annulé cette décision de radiation, ledit Ordre a porté l’affaire devant la Cour suprême. Là où il a pu avoir, dans un premier temps, la suspension d’exécution de cette décision de réintégration. Mais, hier, la même Cour s’est rétractée, suite au recours formulé par l’Avocat concerné, pour rétablir ce dernier dans ses droits, en attendant le verdict au fond.
Bref, l’Ordre des Avocats semble ne guère laisser la moindre occasion pour attaquer, sinon charger la Justice. Alors que, en face, il se plait à soigneusement « sélectionner » ses brebis à abattre. Vive l’éthique !
Rolly Mercia
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.