Depuis 2001 en Floride, une loi permet de rouvrir des affaires judiciaires pour procéder à de nouveaux tests ADN.
© James Steidl – Fotolia.com

France Info –

Aux Etats-Unis, un homme qui avait passé 35 ans en prison pour le viol d’un enfant a été innocenté et libéré jeudi.

James Bain peut enfin respirer à l’air libre. Ce noir américain, aujourd’hui âgé de 54 ans, avait été condamné en 1974 à la prison à perpétuité pour le viol d’un enfant de 9 ans ; il avait alors 19 ans.

C’est un juge de Bartow, en Floride, qui a décidé de le remettre en liberté. Le magistrat attendait les résultats de nouveaux tests ADN, qui ont finalement permis de l’innocenter.

Au tribunal, la famille et les proches de cet homme ont applaudi à l’annonce de sa libération. James Bain est ressorti de la salle le regard calme. Il portait un T-shirt avec l’inscription « Not guilty » (en anglais : « non coupable« ) sur lui.

Innocenté, il est libéré après 35 ans de prison, les précisions de Michel Zerr (0’56 »)

Malgré l’injustice dont il a été victime, James Bain a déclaré « ne ressentir aucune rancœur ». Aux journalistes qui l’attendaient dans la rue, il a simplement dit : « Je rentre à la maison avec ma famille ».

L’homme doit sa libération à une loi instaurée en 2001 en Floride, qui permet de rouvrir des affaires pour pratiquer des tests ADN. James Bain avait fait deux demandes dans ce sens ; c’est finalement une cour d’appel qui avait autorisé à procéder aux nouvelles analyses.

Quand James Bain a été emprisonné en 1974, le président américain Richard Nixon avait démissionné à la suite du scandale du Watergate. En France, Valéry Giscard d’Estaing venait tout juste d’être élu.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.