AP | 11.03.2010 | 15:21

Une cour d’appel iranienne a confirmé la peine de six ans d’emprisonnement prononcée contre un professeur d’université ayant pris part aux troubles post-électoraux qui ont secoué l’Iran en juin dernier, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Saïd Leilaz a été condamné à une peine d’emprisonnement de six ans, a confirmé son avocat Mahmoud Alizadeh Tabatabaei, cité par plusieurs journaux pro-réforme dont le quotidien « Bahar ». Il n’a pas mentionné la date du verdict.

M. Leilaz, professeur d’économie à l’université Shahid Beheshti, a été reconnu coupable d’outrage au Guide suprême iranien, de trouble à l’ordre public et de participation à une entreprise visant à perturber la sécurité publique, a précisé son avocat.

Le professeur Leilaz est connu pour sa critique virulente de la politique économique iranienne. Il a travaillé comme journaliste et analyste dans des journaux locaux.

L’annonce de sa condamnation intervient au lendemain de la libération d’un ancien responsable politique réformiste, Mostafa Tajzadeh, qu’avait annoncé le site réformiste Parlemannews. Ministre adjoint de l’Intérieur de 1997 à 2005, M. Tajzadeh avait été arrêté le 13 juin, au lendemain de la présidentielle contestée qui a abouti à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad pour un second mandat de quatre ans.

MM. Leilaz et Tajzadeh ont fait partie de la centaine de personnalités qui ont été jugées en riposte aux manifestations qui avaient eu lieu dans le pays après le scrutin. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.