AFP – La justice zimbabwéenne a ordonné mercredi la libération sous caution de deux partisans de l’ancienne opposition et d’un journaliste, qui avaient été placés en détention la semaine dernière et inculpés de complot contre le président Robert Mugabe.

« J’ordonne la libération sous caution des trois personnes » contre une caution de 1.000 dollars chacun (environ 734 euros), a déclaré le juge November Mtshiya à Harare.

Parmi ces trois personnes figurent le responsable de la sécurité au sein du Mouvement pour le changement démocratique (MDC, ex-opposition), Chris Dhlamini, un ancien assistant de l’actuel Premier ministre Morgan Tsvangirai, Ghandi Mudzingwa, et un journaliste pigiste Andrison Manyere.

Ils faisaient partie d’un groupe de 18 personnes qui avaient été inculpées le 5 mai pour complot contre le président zimbabwéen, au pouvoir depuis 1980, et avaient été placées en détention. Le 6 mai, 15 d’entre eux avaient été libérés sous caution.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.