AP | 02.02.2010 | 07:43

Un tribunal de Hong Kong a débouté mardi un maître de fengshui qui réclamait à hériter de sa cliente, la milliardaire défunte Nina Wang, qui fut la femme d’affaires la plus riche du petit territoire.

Tony Chan Chun-chuen soutenait avoir vécu une histoire d’amour avec la milliardaire qui lui aurait légué sa fortune dans un testament rédigé en 2006. Mais un autre testament datant de 2002 attribuait toute la fortune de Nina Wang à une oeuvre de charité qu’elle avait lancée avec son mari, Teddy Wang, fortune de l’immobilier, et gérée par la famille.

Dans son jugement, le juge Lam Man-hon a estimé que le testament cité par Tony Chan était un faux et que celui de 2002 restait valable. Selon lui, il reflète la volonté longtemps assurée de Nina Wang de léguer sa fortune à une oeuvre de bienfaisance ». AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.