Un tribunal de l'ONU condamne un ex-préfet rwandais à la prison à vie pour génocide

L’ex-préfet de la capitale rwandaise de Kigali a été condamné mardi à la prison à vie par un tribunal de l’ONU, pour son rôle dans le génocide de 1994.

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda, basé à Arusha, a annoncé la condamnation de Tharcisse Renzaho, inculpé de génocide, complicité de génocide, meurtre et viol dans les massacres de 1994.

Danford Mpumilwa, responsable adjoint à l’information du tribunal, a déclaré à la presse dans cette ville du nord de la Tanzanie que M. Renzaho avait été condamné à la prison à perpétuité après avoir été reconnu coupable de cinq chefs d’ inculpation comprenant le génocide, deux cas de meurtre dans le cadre d’un crime contre l’humanité, et deux cas de viol dans le cadre d’un crime contre l’humanité.

M. Renzaho aurait contribué à armer les participants du génocide, bien qu’il ait à titre personnel plaidé non coupable de toutes les charges.

Cet ex-colonel militaire de 65 ans avait été arrêté en République démocratique du Congo en 2002.

Le génocide de 100 jours au Rwanda en 1994 a éclaté peu après que l’avion du feu président Juvenal Habyarimana a été abattu le 6 avril 1994, et a fait quelque 800 000 morts, principalement des Tutsis et des Hutus modérés.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.