Un duo de serial braqueurs ?

ASSISES.Yagouba K. et Mamadou N. doivent répondre d’une série de hold-up commis dans la région de Fécamp et du Havre entre juillet et septembre 2002.

La cour d’assises des mineurs de la Seine-Maritime juge cette semaine une série « d’une dizaine de braquages commis entre juillet et septembre 2002 notamment au Havre et à Fécamp », selon Me Anne Tugaut, l’un des avocats de la partie civile. Deux hommes seront dès ce matin dans le box des accusés : Yagouba K. et Mamadou N. Le premier « ne doit répondre que d’un unique hold-up, celui d’un magasin Mutant à Fécamp et pour lequel il avait été condamné, en décembre 2007 par la même cour d’assises, à six ans de prison », indique Me Guillaume Routel, son défenseur.

Jugés par défaut
Absent de son procès il y a un an et demi, Yagouba K. a en effet été jugé en son absence, donc « par défaut ». Comme Mamadou N. qui, lui, a écopé d’une peine de réclusion criminelle : onze ans. « Durant le premier procès, le frère de celui-ci a lui aussi été déclaré coupable et condamné à six ans de prison. A l’époque des faits, Mamadou N. avait 20 ans et était très défavorablement connu de la justice. Il avait deux mentions à son casier judiciaire, dont l’une pour vol aggravé », affirme Me Tugaut, qui représente la ville du Havre et deux de ses employées, guichetières à La Poste de Rouelles, attaquée le 30 juillet 2002.
Quelle position les accusés tiennent-ils ? Me Routel : « Yagouba K. n’était pas en cavale lors du procès en 2007, il n’était simplement pas au courant de la date à laquelle il devait se tenir. Quant au braquage du Mutant, il n’y a pas participé. Certes, il a été interpellé le jour-même dans l’une des voitures utilisées pour le hold-up et à bord de laquelle le butin et une arme factice ont été retrouvés, mais lui affirme qu’il a été pris en stop par le conducteur, sans savoir qu’une attaque venait d’être commise ». Ce conducteur n’a jamais été retrouvé.
Le verdict est attendu vendredi.
J. H.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.