publié le 13/09/2009 à 13h26

Un crime commis en décembre 2006.

Un crime commis en décembre 2006.

La cour d’assises ouvrira lundi le procès de Mohamed Saïd Hannach, un ressortissant marocain âgé de 35 ans. L’homme est accusé de l’assassinat de Mustapha A., 38 ans, d’un coup de couteau planté dans la nuque.

Rédaction en ligne

Le crime a été commis dans la soirée du 28 décembre 2006, sur un parking à Hal. C’est le lendemain, peu avant 9h30, qu’une patrouille de police a découvert le corps de la victime, à bord de son véhicule Mercedes stationné sur ce parking.

Le visage et la tête de Mustapha A., né le 22 mars 1968, a été identifié grâce aux documents découverts sur lui. Un grand nombre d’éclaboussures de sang étaient visibles dans l’habitacle du véhicule. L’autopsie va révéler que le trentenaire a succombé à un coup de couteau porté dans sa nuque. La lame de l’arme s’est cassée et est restée fichée dans la plaie.

Une rupture de la moelle épinière a été constatée entre deux vertèbres. Mustapha A. avait été également blessé à un œil et à une oreille. Une heure après la découverte du corps, les enquêteurs étaient en contact avec la compagne du disparu, Isabelle A., qui avait déjà appelé la police. Mustapha avait quitté leur domicile vers 22h et n’était pas rentré alors qu’il devait se rendre à son travail.

Selon Isabelle, Saïda R., l’ex-épouse du disparu l’avait menacé de “ trouver des Polonais ” pour lui régler son compte. Le 29 décembre, à 15h37, une première perquisition était ordonnée au domicile de l’intéressée. Elle semblait avoir quitté son appartement à la sauvette. Les policiers réussirent à prendre contact avec la sœur de Saïda R. et celle-ci s’est présentée, le 30 décembre. Elle disait ignorer la raison de sa convocation. Plus tard, le 2 janvier 2007, elle orientera les enquêteurs vers son nouveau compagnon, l’accusé Mohamed Saïd Hannach. Grâce aux éclaboussures de sang découvertes dans la Mercedes, les profils génétiques de Saïda et de l’accusé ont été mis en évidence.

Saïda a été inculpée de meurtre par la juge d’instruction Colette Calewaert, le 19 février 2007, mais elle a été libérée le 27 août 2007 et a obtenu le non-lieu, le 22 octobre 2008. Car, le 23 mars 2007, Mohamed Hannach s’est incriminé lui-même, innocentant systématiquement Saïda R. Le procès devrait durer une semaine.

b.

1 réponse
  1. gaudet
    gaudet dit :

    je trouve que cette femme ne manque pas de culot, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé les heures précédentes, mais je pense qu’elle est complice, je vais même dire qu’elle est complice de meurtre. Madame champain

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.