Une peine d’un an de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende a été requise mardi soir contre un couple français d’origine chinoise accusé d’avoir exploité successivement de 2001 à début 2009 deux jeunes chinoises pour des travaux domestiques. Le jugement a été mis en délibéré au 30 juin.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.