Le procès de sept personnes accusées d’avoir participé, à des degrés divers, à un guet-apens contre la police, à Etampes (Essonne) en mars 2007, a débuté hier sous haute surveillance policière devant la cour d’assises à Evry.

Interdiction d’accéder au parking du tribunal, camions de CRS aux abords du palais de justice, un important dispositif de sécurité avait été mis en place pour prévenir tout débordement.

Cinq des sept accusés comparaissent détenus. Deux sont accusés d’avoir tiré sur les policiers, dans le quartier sensible de Guinette à Etampes, le soir du 20 mars 2007, depuis l’appartement des deux accusés qui comparaissent libres.

A droite dans le box, l’accusé qualifié de « meneur », 26 ans, nie les faits. Tout à gauche, l’autre jeune homme, 21 ans, accusé d’avoir tiré. Entre eux, trois hommes, âgés de 21 à 23 ans, accusés d’avoir attiré les forces de l’ordre dans le quartier. Ils relatent, pour l’un, sa « participation minime », pour l’autre, avoir « cramé une poubelle, éteint les lumières, fait du rodéo ». Le troisième affirme : « ça fait trois ans que je suis en prison pour rien du tout ». Un couple d’accusés comparaît libre.

« Un épisode marquant »

Sandra Kayem, avocate de la police nationale, a fait valoir que les policiers présents à Guinette lors de cette soirée du 20 mars avaient vécu « un épisode marquant, pas anodin ». « Pour la police », a- t-elle dit « la tentative d’homicide est clairement établie ».

Ce soir-là, après avoir coupé l’électricité dans le quartier, plusieurs individus y ont attiré les policiers, en conduisant un véhicule à vive allure et faisant des dérapages. Des poubelles, ainsi que cette voiture ont été enflammées, afin de couper la circulation. Des coups de feu à la carabine ont été tirés en direction des forces de l’ordre, faisant un blessé léger dans les rangs de la police, un agent municipal touché à la jambe.

Cinq policiers se sont déjà portés partie civile dans cette affaire, seize devraient le faire. Le procès doit reprendre aujourd’hui.

Publié le 22/01/2010

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.