AFP

Le procès d’un homme de 29 ans, incarcéré depuis 2002 et accusé de viol sur deux codétenus, s’est ouvert lundi à huis clos devant la cour d’assises du Val-de-Marne. Emmanuel Pellemoine est renvoyé devant les assises pour viol avec acte de torture et de barbarie sur un codétenu à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) en octobre 2007 et viol sous la menace d’une arme sur un autre codétenu à la prison de Ploemeur (Morbihan) en mars 2006. Le procès se tiendra à huis clos en raison d’une demande en ce sens de l’une des victimes.

Il avait été renvoyé en mars dernier à la suite d’une alerte à la bombe, qui s’était révélée sans objet, ayant entraîné l’évacuation du palais de justice de Créteil pendant trois heures. À la reprise de l’audience, les avocats de la défense et des parties civiles avaient demandé le renvoi, estimant désormais trop court le temps imparti aux débats.

Incarcéré depuis 2002, Emmanuel Pellemoine purge une peine de 20 ans de réclusion pour coups mortels sur un garçon de 11 ans dont le corps avait été retrouvé dans un ruisseau, à Ecommoy (Sarthe), en avril 2002. Trois de ses codétenus dans les maisons d’arrêt de Ploemeur et de Fresnes avaient signalé avoir été victimes de viols de sa part en 2005, 2006 et 2007. Mais la première plainte déposée n’a pu aboutir en raison du décès du plaignant. Le verdict est attendu jeudi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.