ABUJA – La compagnie pétrolière nationale sud-coréenne (Knoc) a remporté jeudi son procès intenté contre les autorités nigérianes qui lui avaient révoqué deux licences, selon le verdict de la Haute cour fédérale d’Abuja.

Le juge Abdullahi Mustapha a estimé que le président nigérian Umaru Yar’Adua n’avait pas le pouvoir de révoquer les licences d’exploration pétrolière (OPL) attribuées à la Knoc.

« Le cas présenté par l’accusation est ainsi valable car le président n’a pas le pouvoir de révoquer ou d’annuler les OPL 321 et 323 qui lui ont été attribuées », a-t-il déclaré.

La Knoc avait obtenu en 2005 les licences d’exploration de ces deux blocs, dont les réserves sont estimées à environ 2 milliards de barils de brut au total, mais elles ont été révoquées par Abuja en janvier.

Après avoir fait appel au président Yar’Adua pour que la décision soit renversée, la Knoc a engagé un procès contre le chef de l’Etat, le ministre et le ministère du Pétrole.

(©AFP / 20 août 2009 15h24)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.