8 Janvier 2010 à 18:00

Nous vous avons beaucoup parlé de Natascha Kampusch ces dernières semaines. D’abord parce que la télévision allemande lui consacre un nouveau documentaire, ensuite parce que la justice autrichienne poursuivait l’enquête.

Le dossier avait été rouvert par les autorités en octobre 2008 afin de tirer au clair certaines interrogations. Un témoignage, par exemple : une petite fille de 12 ans qui a assisté au rapt de Natascha en 1990 assurait qu’elle avait vu plusieurs hommes s’en prendre à la victime !

Après l’audition de 110 personnes et plusieurs tests ADN, la justice est arrivée à la conclusion que Wolfgang Priklopil a agi seul et sans aucune aide pour enlever et séquestrer Natascha. Les soupçons se portaient notamment sur le meilleur ami et l’associé de Priklopil.

La justice referme donc définitivement le dossier.

Dans 3 096 jours de captivité, le documentaire que la chaîne allemande ARD lui consacre, Natascha revient une dernière fois sur son calvaire. D’après son avocat, la jeune femme, aujourd’hui âgée de 21 ans, a participé à ce film pour refermer définitivement cet épisode tragique de sa vie. Pour l’occasion, Natascha a laissé les caméras pénétrer dans la maison de Priklopil et dans sa geôle. Elle en était devenue la propriétaire peu de temps après son évasion le 26 août 2006 et le suicide de son geôlier. Sa motivation dans cette acquisition : éviter que quelqu’un d’autre en fasse « la maison de l’horreur » qu’on aurait pu visiter le dimanche… avec ses gosses !

Ce documentaire sera diffusé le 25 janvier.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.