Acquittés par la cour d’assises de la Nièvre pour faux en écriture, usages et complicité, Me Jean-Jacques Blin, ancien liquidateur judiciaire, et Me Comte, ex-notaire à Pougues-les-Eaux, seront rejugés à Limoges, les 22 et 23 mars.

Ils comparaîtront devant la cour d’assises de la Haute-Vienne après l’appel du parquet de Nevers consécutif à un premier jugement du 24 janvier 2008. À l’époque, l’avocat général avait requis cinq ans d’emprisonnement avec sursis contre les deux hommes.

L’affaire remonte à 1993, année où une femme de Pougues-les-Eaux achète une maison à Bourges, avec son mari, auprès d’une société en liquidation judiciaire.

Le couple bat de l’aile. Moins d’un an plus tard, elle est contrainte de mettre en vente la bâtisse. Elle ne peut plus honorer, seule, les traites et les factures des travaux. Elle trouve un acquéreur mais a la surprise de découvrir qu’une clause a été rajoutée à son insu, selon elle, sur un acte authentique rédigé par Me Comte. Cette clause indique qu’en cas de revente du bien avant cinq ans, elle devra verser une pénalité de 200.000 francs au mandataire liquidateur. À charge pour lui de la restituer ensuite aux créanciers de la société de vente?

vendredi 5 mars 2010 – 11:05

4 réponses
  1. gautier philippe
    gautier philippe dit :

    j’ai moi même été dans les « pattes de maitre jean jacques Blin par la suite de son successeur maitre Sohm qui était de la même « école » car lorsque l’on est un commercant honnete qui travaille 80 heures par semaine pour s’en sortir mais surtout pour enrichir ces gens là qui sont acquité alors que nous nous sommes condamnés d’office car nous n’avons pas malheureusement pas leurs appuis aujourd’hui toujours dans cette spirale sans fonds mis en liquidation judiciaire en decembre 2008 j’ai tout perdu et suis expulsé de mon logement le 3 mai car je n’ai le droit qu’a 532 euros mensuel de RSA pour moi et mon épouse après 32 ans de cotisations de commercant !!! ou est la justice car j’ai les preuves de ce que j’avance à Nevers le justice est a revoir et surtout a changer ce « panier de Crabes ».
    Propiétaire de mes murs en SCI avec mon épouse j’ai demandé avant le redressement judiciaire du 23 janvier 2008 un prêt bancaire pour créer une SARL qui racheterait mes Dettes (150 000 euros) je faisais 500 000 euros de CA annuel en Routier et salles de 300 personnes pour Traiteurs) la societe générale nous l’avait accordé mais lors de l’audiance en chambre du conseil ON m’a mis en redressement « pour me rendre service (le Maire de notre commune ne voulait comme par Hazard plus de camion sur la Zone industrielle de Nevers lors de notre liquidation le 16 décembre 2008 le 17 au matin j’avais une lettre de L’ADN (agloomeration de commune dont notre Maire est vice président) avec un arrèté municipal interdisant le stationnement des camions dans la Zone!!!!
    La mandataire aujourd’hui fait son Travail « comme les autres!!!!!! entre la vente miserable de mon fonds et mes 50 % de parts de ma SCI j’étais en nom propre) il restera un passif de 50 000 euros alors que je ne demandais qu’à emprunter mon passif le rembourser garder mon entreprise et mes 8 salaries au chomage aujourd’hui encore dont un décédé a 50 ans de desespoir…… 8 jours avant ma liquidation la banque était de nouveau d’accord pour m’accorder ce prêt car cela fait 17 ans que je suis sur Nevers (varennes vauzelles) avec une clientèle fidèle qui à été outrée de la facon dont j’ai été traité je suis passé grace a CES ABUS DE POUVOIR DE CHEF D’ENTREPRISE A INDIGENT COMME MALHEUREUSEMENT BEAUCOUP DE MES CONFRERES QUI PARFOIS MAIS CELA ONT EN ENTEND PAS PARLER FOND COMME CHEZ FRANCE TELECOM. ALORS QUE SI LES TRIBUNAUX ET LES BANQUES JOUAI JE JEU AU LIEU DE NE PENSER QU’A FAIRE PLAISIR AUX COPAINS MAIS EUX IL SONT PROTEGES COMME LES MANDATAIRES ACQUITES DE TOUS LEUR MEFAITS SALUTATIONS SI VOUS CONNAISSER QUELQU’UN QUI POURRAIT M’AIDER MERCI DE ME CONTACTER AU 06 64 86 26 59

    Répondre
  2. Miskovic
    Miskovic dit :

    je suis egalement victime de ce personnage qui a détourne mon patrimoine ( une maison ) sans que je sois au courant ! puisque ayant quitté la région pour travaillé dans le Sud , j’ai été « court-circuiter  » de toutes informations sur la vente par enchere de mon bien !!
    quel fut ma surprise de le decouvrir et ensuite de ne pas arriver a obtenir des ecrits de la gestion comptable de l’arret de ma societé .
    incroyable mais vrai !!

    Répondre
  3. chaillier
    chaillier dit :

    moi aussi je suis victime au bout de 16 ans de ces personnages infames blin jim sohm et maintenant lecaudey qui veut me mettre dehors j’ai 65 ans mon mari vient de deceder et ils continuent je ne sais plus les avocats ne prennent pas ce genre de cause surtout a nevers le fief la preuve blin pas de souci sohm aucun ils remontent des societees en toute impunitee ils sont protegees

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.