AP

Lors de son premier déplacement au palais de Justice de Paris, la nouvelle ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie a expliqué jeudi que sa « méthode » de travail serait fondée sur « l’esprit de dialogue » et qu’elle souhaitait rendre à la justice son « rôle central dans l’équilibre du pays ».

« Nous voulions vous dire aujourd’hui l’esprit de dialogue qui fondra la méthode que j’ai l’intention de mettre en place pour notre façon de travailler », a déclaré Mme Alliot-Marie devant les hiérarques du tribunal de grande instance et de la cour d’appel de Paris

La ministre a évoqué son ambition pour ce ministère dont « l’action globale (…) doit être menée avec une finalité qui est de rendre à la justice son rôle central dans l’équilibre du pays et dans les institutions du pays. C’est ce que nous allons faire ».

Assurant qu’elle serait à l’écoute des magistrats, elle a assuré ces derniers qu’elle serait à leur écoute. « Je serai toujours là pour que nous puissions ensemble rechercher très pragmatiquement les solutions à un certain nombre de problèmes qui existent aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

Lors de ce premier déplacement dans une juridiction, Mme Alliot-Marie, a visité la permanence du parquet de Paris qui traite en temps réel les crimes et délits et a pu constater les conditions dans lesquelles travaillaient ces magistrats

Elle a confirmé que le nouveau tribunal de grande instance de Paris serait construit sur le site des Batignolles dans le XVIIe arrondissement de Paris. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.