NOUVELOBS.COM |

Le parquet général réclame des sanctions vis-à-vis des onze avocats d’Yvan Colonna et d’Antonio Ferrara. Ils avaient refusé d’être commis d’office après leur révocation, comme l’exige la déontologie.

Pascal Garbarini et Antoine Sollacaro, deux avocats d'Yvan Colonna (Sipa)

Pascal Garbarini et Antoine Sollacaro, deux avocats d’Yvan Colonna (Sipa)

Les parquets généraux de Paris et de Bastia ont saisi, jeudi 30 juillet, les commissions de discipline des avocats pour engager des poursuites à l’encontre des avocats d’Antonio Ferrara et d’Yvan Colonna.
Au total, onze avocats de Paris, Bastia et Ajaccio sont concernés. Ils avaient refusé d’être commis d’office après leur révocation par leurs clients respectifs, fin 2008 dans le cas d’Antonio Ferrara et début 2009 en ce qui concerne Yvan Colonna.

« J’irai moi-même demander la relaxe de mes confrères »

Le 11 mars dernier, les cinq avocats d’Yvan Colonna -Antoine Sollacaro, Gilles Simeoni, Patrick Maisonneuve, Pascal Garbarini et Philippe Dehapiot- avaient quitté le procès après le refus de la cour d’organiser une reconstitution des faits. Commis d’office par le président Didier Wacogne, ils avaient refusé de continuer à assister leur client jugé pour l’assassinat du préfet Claude Erignac.
En ce qui concerne le procès d‘Antonio Ferrara, ses avocats et les défenseurs de ses complices avaient également refusé d’être commis d’office après avoir été révoqués
Le refus de commission d’office est considéré comme une faute disciplinaire d’après les textes régissant la déontologie de la profession d’avocat.
« J’irai moi-même demander la relaxe de mes confrères », a déclaré à AP le bâtonnier de l’ordre des avocats de Paris, Christian Charrière-Bournazel en congrès à Chicago (Etats-Unis).

(nouvelobs.com avec AFP et AP)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.