L'élection d'un maire anti-Chavez annulée par la justice vénézuélienne

AP | 25.02.2010 | 08:58

La cour suprême du Venezuela a annulé l’élection du maire de Sucre, opposant à Hugo Chavez, pour le remplacer par un partisan du président en attendant l’organisation d’un nouveau vote.

La plus haute juridiction du pays a invalidé mercredi l’élection en 2008 de Jorge Barboza, maire de Sucre, dans l’Etat de Zulia (ouest du pays) car il a omis de payer 292 dollars (216 euros) d’impôts locaux. Il a été déclaré inéligible pour avoir manqué de la « pertinence (nécessaire) pour la gestion de son mandat de maire ».

Dans une brève réaction à la télévision locale Globovision, Jorge Barboza a qualifié la décision de coup contre un responsable élu démocratiquement et a démenti avoir mal agi.

Son frère, Omar Barboza, a estimé que l’argument derrière le jugement « constitue la preuve que le système judiciaire est utilisé pour persécuter les opposants politiques » au gouvernement Chavez. Selon lui, c’est le propriétaire d’une maison louée par le maire qui a oublié de payer ces impôts.

La cour suprême a nommé comme maire par intérim Humberto Franka Salas, membre du parti au pouvoir, jusqu’au nouveau scrutin. AP

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.