AP | 25.02.2010 | 08:58

La cour suprême du Venezuela a annulé l’élection du maire de Sucre, opposant à Hugo Chavez, pour le remplacer par un partisan du président en attendant l’organisation d’un nouveau vote.

La plus haute juridiction du pays a invalidé mercredi l’élection en 2008 de Jorge Barboza, maire de Sucre, dans l’Etat de Zulia (ouest du pays) car il a omis de payer 292 dollars (216 euros) d’impôts locaux. Il a été déclaré inéligible pour avoir manqué de la “pertinence (nécessaire) pour la gestion de son mandat de maire”.

Dans une brève réaction à la télévision locale Globovision, Jorge Barboza a qualifié la décision de coup contre un responsable élu démocratiquement et a démenti avoir mal agi.

Son frère, Omar Barboza, a estimé que l’argument derrière le jugement “constitue la preuve que le système judiciaire est utilisé pour persécuter les opposants politiques” au gouvernement Chavez. Selon lui, c’est le propriétaire d’une maison louée par le maire qui a oublié de payer ces impôts.

La cour suprême a nommé comme maire par intérim Humberto Franka Salas, membre du parti au pouvoir, jusqu’au nouveau scrutin. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.