REUTERS | 20.06.2009 | 11:12
Chambre de la mort par injection létale. L'Assemblée nationale du Viêtnam s'est prononcée vendredi en faveur de l'abandon de la peine capitale pour huit types de crimes mais l'a refusé pour le trafic de drogue. /Photo d'archives/REUTERS/Darren WhitesideHANOI (Reuters) – L’Assemblée nationale du Viêtnam s’est prononcée vendredi en faveur de l’abandon de la peine capitale pour huit types de crimes mais l’a refusé pour le trafic de drogue.

L’amendement au code pénal prendra effet le 1er janvier 2010, a précisé le parlement. Il concerne les condamnations pour viol, fraude immobilière, contrebande, trafic et contrefaçon de monnaie, usage de drogue, corruption, vol et détournement ou destruction d’armes militaires.

Les criminels déjà condamnés à la peine capitale pour un de ces crimes et qui attendent leur exécution verront leur peine commuée en réclusion à perpétuité.

Le travail parlementaire visant à réduire le recours à la peine capitale est lent, malgré les campagnes menées par les organisations de défense des droits de l’homme.

Le ministère viêtnamien de la Police a en outre proposé d’adopter la méthode de l’injection létale plutôt que l’exécution par un peloton militaire afin de réduire la souffrance des condamnés et les conséquences psychologiques des officiers.

Ho Binh Minh, version française Grégory Blachier

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.