Le procès du chef religieux maintenu à huis clos, mais en dernier rôle

ENEGAL-SOCIETE-VIOL-PRECISION

Ziguinchor, 18 août (APS) –

mardi 18 août 2009, par Ousmane Ibrahima Dia

Le procès du marabout accusé du viol de sa nièce se fera à huis clos mardi, mais en dernier rôle, a décidé le tribunal régional de Ziguinchor suivant en cela une requête de la partie civile qui présente le sujet comme une affaire de bonnes mœurs, a appris le correspondant de l’APS.

Mamadou Kory Sène a présenté un rapport qui fait état d’impacts sur la psychologie des victimes, d’où selon lui la nécessité de juger l’affaire à huis clos afin de ‘’préserver leur avenir, leur dignité et le leur honneur’’.

Bien que n’étant pas en possession du document rédigé par des psychiatres, le parquet ne s’est pas opposé à cette demande, en invoquant l’article 388 du Code de procédure pénale qui prévoit le clos huis lorsque que ‘’la publicité (des débats) est dangereuse pour l’ordre public et les mœurs’’.

Selon l’article 388 du Code de procédure pénale, ‘’les audiences sont publiques. Néanmoins, le tribunal peut, en constatant que la publicité est dangereuse pour l’ordre public et les moeurs, ordonner, par jugement rendu en audience publique, que les débats auront lieu ou se poursuivront à huis clos’’.

Par contre, relève le code, ‘’(…) le jugement sur le fond doit toujours être prononcé en audience publique’’.

L’avocat de la défense ne s’y est pas opposé face au juge. Mais en dehors du tribunal, il a exprimé son opposition en relevant un ‘’doute sur la minorité des enfants’’.

’’Je ne suis pas d’accord. C’est un huis clos basé sur la minorité des enfants. Or, c’est un problème à discuter. (…) Ces enfants n’ont jamais été déclarées’’, a dit Me Kassou Kaba Bodian devant les journalistes.

A l’en croire leurs extraits de naissance n’ont pas été versés dans le dossier tel que le juge l’avait demandé lors de l’audience du 28 juillet.

Mohamed Ibrahima Diallo, 60 ans, Khalife du village de Mandina Thierno (Niaguiss) est attrait à la barre pour avoir violé et engrossé sa nièce de 13 ans. Il est également présumé de viol d’une autre de ses nièces âgée de 15 ans.

La mineure de 13 ans avait accouché par césarienne le 29 juillet à l’hôpital régional de Ziguinchor d’une fillette qui décédera le 2 août.

P.-S.

OID/CTN
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.