Par Reuters

RANGOUN – La justice birmane a décidé d’ajourner le procès de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi d’une autre semaine, évoquant une erreur administrative, rapporte son avocat.

Lors d'une manifestation en faveur d'Aung San Suu Kyi, devant l'ambassade de Birmanie en Thaïlande, à Bangkok. La justice birmane a décidé d'ajourner le procès de l'opposante birmane d'une autre semaine, évoquant une erreur administrative, selon l'avocat de la lauréate du prix Nobel de la paix. (Reuters/Chaiwat Subprasom)Lors d’une manifestation en faveur d’Aung San Suu Kyi, devant l’ambassade de Birmanie en Thaïlande, à Bangkok. La justice birmane a décidé d’ajourner le procès de l’opposante birmane d’une autre semaine, évoquant une erreur administrative, selon l’avocat de la lauréate du prix Nobel de la paix. (Reuters/Chaiwat Subprasom)

Nyan Win a précisé que le procès était ajourné au 10 juillet. « Aung San Suu Kyi a exprimé sa surprise face à ce qui se passe« , a-t-il dit.

Aung San Suu Kyi, 64 ans, est jugée pour avoir enfreint les règles de son assignation à résidence en laissant pénétrer en mai à son domicile un ressortissant américain, arrivé à la nage à sa villa au bord du lac Inya, dans le nord de Rangoun. Elle est passible de trois à cinq années de prison.

Ce report intervient alors que le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, est arrivé dans le pays pour une visite de deux jours. Il doit rencontrer le chef de la junte militaire, le général Than Shwe, et a demandé à voir Aung San Suu Kyi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.