ETATS-UNIS

Crédit Photo : TF1/LCI
. Comparaissant à New York pour une série de larcins, l’homme a réussi à prendre la poudre d’escampette en tirant avantage du costume qu’il portait pour l’occasion.
. L’huissier auquel il a demandé la sortie l’a pris pour un avocat.

– le 02/10/2009 – 11h31

Pas besoin de draps noués ou de tunnel creusé à la petite cuiller : à New York, un détenu a trouvé un moyen beaucoup plus simple de prendre la fuite : demander la sortie.

L’accusé, qui comparaissait devant un tribunal pour une série de larcins et portait un costume pour l’occasion est entré dans la salle d’audience et a tout simplement demandé à un huissier : « où est la sortie ?« , rapporte ainsi le New York Post. L’ayant pris pour un avocat, l’huissier l’a conduit vers le hall d’entrée, d’où l’homme a tranquillement quitté les lieux pour se rendre chez sa mère.

La femme, âgée de 81 ans, a raconté au quotidien qu’il s’était changé et était reparti. « J’ai cru qu’il avait été libéré, parce qu’il était si bien habillé« , a-t-elle précisé au Post.

D’après agenc

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.