Le 13 mai 2007, une jeune fille de 17 ans, spectatrice de la course de côte de Coligny, était mortellement fauchée par la BMW d’un pilote jurassien. Sa camarade âgée de 21 ans échappera au pire, mais sera marquée à jamais jusque dans sa chair.

Depuis, la justice a travaillé. Deux ans d’instruction ont été nécessaires. Le procès a eu lieu à Bourg et le jugement mis en délibéré à demain.

Le vice-procureur a réclamé un an de prison avec sursis contre Jean-Louis Laudet, ancien président de l’écurie Revermont, et 50 000 euros d’amende contre l’Asac (Association sportive de l’automobile club de l’Ain) représentée au procès par son président Guy Vignand.

Cette même Asac qui, après avoir annulé l’édition 2008 de la course de côte de Coligny, prépare celle de 2009, le 12 juillet.

Le dramatique accident survenu samedi soir sur le rallye Ain-Jura repose brutalement la question de l’autorisation d’une telle organisation et en cas d’avis favorable des autorités, celle des mesures de protection des spectateurs.

Interrogée hier, la préfecture de l’Ain estime « qu’il est trop tôt pour présumer d’un avis sur l’épreuve de Coligny, mais que les événements de samedi soir pèseront certainement assez lourd. Si la course venait à être autorisée, poursuit le sous-préfet de Gex, Olivier Laurens-Bernard, il est évident que les consignes de sécurité seront renforcées. »

Jean-Marc Perrat

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.