AP | 20.11.2009 | 17:55

Un juge d’instruction suisse a ordonné la confiscation de 350 millions de dollars au Luxembourg et aux Bahamas appartenant au clan du défunt dictateur nigérian Sani Abacha, mort en 1998.

Cette demande de saisie est liée à la condamnation d’Abba Abacha, l’un des fils du dictateur, pour participation à une organisation criminelle.

Les deux ordonnances de condamnation et de confiscation ont été rendues jeudi par le juge d’instruction genevois Yves Aeschlimann, a communiqué vendredi ce dernier. Les personnes condamnées peuvent faire opposition dans un délai de deux semaines.

Abba Abacha, 41 ans, a été condamné à une peine privative de liberté avec sursis dont la quotité n’a pas été précisée. Elle ne peut pas excéder un an. Le juge a aussi ordonné la confiscation de valeurs patrimoniales appartenant à l’organisation criminelle de l’intéressé, saisies par l’entraide pénale internationale au Luxembourg et aux Bahamas, pour un montant de quelque 350 millions de dollars.

Le juge Aeschlimann relève que ces deux ordonnances mettent un terme à l’instruction préparatoire diligentée à Genève depuis dix ans dans la procédure dite « Abacha ». Elle avait été ouverte en 1999 par le procureur général Bernard Bertossa suite à l’envoi, par la République fédérale du Nigeria aux autorités suisses, d’une commission rogatoire internationale visant à récupérer les milliards de dollars que le général Sani Abacha, décédé en juin 1998, était accusé d’avoir détourné des caisses de l’Etat.

Les fonds Abacha bloqués en Suisse ont déjà été restitués au Nigeria. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.