Jugé aux assises pour trafic de drogue, il est interpellé avec du cannabis

Un des quatorze accusés comparaissant depuis début juin pour un trafic de drogue présumé entre le Maroc et la France, devant la cour d’assises du Nord à Douai, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi en possession de cannabis, a-t-on appris de source judiciaire.

Un des quatorze accusés comparaissant depuis début juin pour un trafic de drogue présumé entre le Maroc et la France, devant la cour d’assises du Nord à Douai, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi en possession de cannabis, a-t-on appris de source judiciaire.

L’interpellation de l’homme, jugé pour « importation de drogue en bande organisé » et qui comparaissait libre sous bracelet électronique, a provoqué la suspension pendant quatre jours de ce procès, prévu pour durer un mois.

Arrêté en possession de 65 kg de résine de cannabis, il a été placé en garde à vue. Les enquêteurs ont retrouvé 15.000 euros en liquide à son domicile.

Le trafiquant présumé risque désormais de comparaître détenu à la reprise du procès.

Vingt-deux accusés, âgés de 24 à 59 ans, dont quatorze présents au procès, sont jugés depuis le 2 juin devant la cour d’assises du Nord. Ils sont soupçonnés d’avoir fait transiter, entre 2002 et 2005, plus de 100 tonnes de résine de cannabis en provenance du Maroc, via l’Espagne, vers la France.

Les accusés encourent des peines allant de 10 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité pour les récidivistes.

Avant sa suspension, le procès devait s’achever le 3 juillet.

AFP

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.