AP

Une mère de famille de 55 ans a été condamnée à trois ans de prison, dont deux ans ferme, mardi soir par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay (Haute-Loire), pour avoir maltraité et violenté ses six enfants pendant des années.

Le tribunal a aussi prononcé une obligation de soins et l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes à l’encontre de la quinquagénaire, absente à son procès pour raison de santé. Elle devra également indemniser ses enfants. La justice a ordonné un mandat d’arrêt contre la mère de famille.

L’avocate de deux des filles, âgées de 21 et 25 ans, a souligné la « défaillance de l’école, du médecin de famille et des services sociaux » dans cette affaire qui a duré pendant de très nombreuses années, à Saint-Pierre-Eynac, une petite commune du Velay.

Selon l’accusation, la quinquagénaire qui privait de nourriture et de soins ses enfants, les humiliait, obligeant entre autres certains à frapper les autres, avait encore à sa charge la petite dernière, âgée de 11 ans.

« On ne faisait pas savoir que nous étions maltraitées, mais ça se voyait », a déclaré une des jeunes femmes à l’audience, évoquant la tête rasée, la tenue vestimentaire négligée et la maigreur qui les caractérisaient et les marginalisaient à l’école. AP

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.