Equateur/Pétrole –
Article publié le : samedi 02 janvier 2010 – Dernière modification le : samedi 02 janvier 2010

Bien que les résultats de nombreux tests montrent toujours la présence de contaminants, Chevron Texaco affirme que le responsable est Petroecuador. Selon Chevron Texaco, cette contamination date d’après 1990.

Photo: Eric Samson / RFI

Le procès fleuve de la compagnie pétrolière est sur le point de se terminer : le Front de défense de l’Amazonie et ses milliers de plaignants ont amené l’entreprise au tribunal. En cause : sa manière d’exploiter des gisements de pétrole dans la forêt équatorienne. Reportage en images.

Pour les écologistes, c´est le procès du siècle. Le Front de défense de l´Amazonie et ses milliers de plaignants accusent l’entreprise Chevron Texaco d´avoir massivement contaminé la forêt équatorienne, essentiellement ses cours d’eau, en y rejetant des produits toxiques et des déchets liés à l’extraction du pétrole. Les habitants de cette zone estiment que cette exploitation sans précaution des hydrocarbures a pollué le milieu et joué un rôle dans l’augmentation des maladies des habitants de la région, notamment les cas de cancers.
La compagnie nationale Petroecuador, qui était associée à la compagnie américaine dans le consortium autorisé à extraire ces pétrole dans des centaines de puits en Amazonie, est également partie prenante de ce procès.
Chevron pour sa part pourrait être condamnée à payer près de 20 milliards d´euros de dommages et intérêts. Après 16 ans de rebondissements, le procès fleuve approche de son terme.

Le procès Chevron Texaco / diaporama

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.